Développement personnel,  Techniques pour avancer

7 exercices pour développer la gratitude dans sa vie

Souvenez-vous, J55 je me lançais un défi de 30 jours de faire 2 exercices par jour pour développer la gratitude dans ma vie. Or au J65 je me suis rendue compte que j’avais du mal, parce que les exercices que je pouvais faire n’étaient pas clairs pour moi. Du coup j’ai décidé d’en faire une liste et de vous la partager sur ce blog ! Autant qu’elle serve à tout le monde 😉

Voyons donc maintenant ensemble quels sont les 7 exercices qui vont nous aider à mettre plus de gratitude dans notre vie 😀

Qu’est-ce que la gratitude ?

Revenons rapidement sur cette notion avant d’aller plus loin ! Parce que ce n’est pas forcément simple à comprendre.

La gratitude c’est la capacité à se sentir reconnaissant et chanceux de tout ce qu’on a dans notre vie dans le présent mais aussi tout ce qu’on a vécu dans le passé.

C’est une sorte de paix intérieure où je contemple ce qui se passe, un sentiment de plénitude, d’amour, d’inspiration. C’est un sentiment qui nous remplit de l’intérieur.

Pour autant, ça ne veut pas dire accepter tout ce qui nous arrive. Je peux être reconnaissante de ce que j’ai, de ce que je vis/j’ai vécu et vouloir quand même que ça se passe autrement pour le futur. Ça ne m’empêche pas d’apprendre et d’évoluer ! Mais je peux avoir de la gratitude pour cet événement qui m’a permis d’apprendre 😉

 

Comment pratiquer les différents exercices ?

L’idéal pour que les exercices aient un effet durable dans notre vie c’est de les faire de la façon suivante :

  • arrêter ce que je suis en train de faire, faire une pause
  • prendre le temps de respirer, revenir à soi.
  • faire l’exercice (choisi dans la liste ci-après) en prenant le temps de ressentir ce à quoi je suis en train de penser. Et là je peux vous dire tout de suite que peut être vous ne ressentirez pas grand chose, voir rien, au départ (moi ça m’arrive souvent ! 😉 ). L’important c’est de continuer à respirer, ne pas se fouetter et continuer l’exercice. On n’a pas l’habitude de ressentir la gratitude donc c’est normal que ça puisse demander du temps pour ressentir quelque chose. Donc on respire, on continu sereinement et petit à petit ça viendra de plus en plus 🙂

Et puis voilà 😉

Après, ça c’est l’idéal. Bien sûr on peut aussi pratiquer en faisant autre chose. Par exemple quand on attend dans la queue du supermarché, pendant un trajet en voiture où on n’a pas besoin d’être super concentré, pendant les pubs à la télé, …. Et tout autre moment où on a un peu de temps comme ça. Autant l’optimiser en travaillant la gratitude plutôt qu’autre chose ! 😉 (moi je l’ai déjà fait plusieurs fois en voiture par exemple !)

Une super occasion pour s’entraîner ! 😉

Donc dans l’idéal on retiendra un moment consacré exclusivement à ça, mais c’est bien aussi d’avoir conscience qu’on peut le faire dès qu’on a un moment où l’on n’a moins besoin d’être attentif ! 😉

Et bien sûr vous choisissez le ou les exercices qui vous parlent le plus. On n’est pas du tout obligé de tous les faire. Commençons par ceux qui nous parlent le plus.

Allons voir maintenant ces exercices en détail !

 

Les 7 exercices pour se connecter à la gratitude

1. Voir tout ce que j’ai

On peut déjà commencer par voir tout ce que l’on a déjà dans notre vie de génial. Voir chaque truc et ressentir de la gratitude pour chaque.

Parce que dans notre société en particulier on a vraiment de la chance d’avoir tout ce qu’on a, mais comme ça nous paraît “normal”, on n’arrive même pas à voir que c’est extra !

Par exemple (pour moi) : avoir accès à internet, avoir un ordinateur, un smartphone, de l’eau courante, de l’électricité (oui ça on l’oublie mais quelle chance!!), avoir une voiture, et des routes qui permettent d’aller ou on veux, des autoroutes, des feuilles, des stylos, une maison à moi, de plus en plus de formations en ligne, des supers transports en commun, un grand terrain avec un potager, la possibilité de faire un blog, les avions, etc, etc, etc….

Là je suis partie de manière un peu générale, et ce n’est q’une toute petite partie de ce que je pourrais dire, mais rendez-vous compte de la chance qu’on a d’avoir tout ça. Et bien sûr on peut aussi partir sur des choses plus spécifiques par rapport à notre vie !

2. Voir tout ce que je pourrais ne pas avoir

Cet exercice est une variante du premier. Parce que moi par exemple j’ai du mal à me sentir chanceuse d’avoir de l’eau courante ou de l’électricité, tellement ça me paraît normal. Donc dans ce cas ici on va s’imaginer ce que serait notre vie si on n’avait pas d’électricité, d’eau courante, de voiture, etc… (reprendre la liste ci dessus 😉 !)

Et du coup, de voir à quel point notre vie serait plus compliqué sans toutes ces choses, nous fait réaliser que nous avons de la chance d’avoir tout ça ! Et donc développe notre gratitude de les avoir 😉

Pour certains aspects, cet exercice est plus facile que l’autre. A vous de voir !

3. Me connecter aux personnes que j’aime

Là, comme l’indique le titre, il s’agit de se connecter aux personnes que j’aime dans ma vie. Qu’elles soient vivantes ou mortes, que je les connaissent directement ou non.

Par exemple j’ai de la gratitude de connaître David Laroche, même si lui ne me connais pas directement. J’ai de la gratitude pour tout ce qu’il m’apporte et de l’avoir dans ma vie. J’ai aussi de la gratitude pour ma grand-mère qui est morte il y a plusieurs années, pour tout ce que j’ai vécu avec elle et qu’elle m’a apportée.

Et j’ai bien sûr de la gratitude pour mon mari, mes 2 enfants, ma soeur, mon frère, mon père, ma mère, ma belle-famille, mes amis, ….

Se rappeler que l’on est entouré de gens qu’on aime est un bon moyen de ressentir plus de gratitude.

4. Voir le chemin parcouru

Prendre le temps de regarder en arrière et où on en était il y a quelques années, voir même quand on étais enfant. Regarder tout ce qu’on a déjà réussi à accomplir.

Ça ça nous aide à la fois à développer la gratitude mais aussi notre confiance dans le futur.

Quoi qu’il en soir, se rappeler d’où l’on part nous permet de voir tout ce qu’on a déjà obtenu et ça nous rappelle qu’on a de la chance.

Par exemple pour moi : j’étais persuadé que je ne serais jamais en couple parce que j’étais vraiment timide et au final maintenant je suis mariée ! Je me suis même mariée super jeune en fait. J’étais timide et je n’osais pas aller vers les autres, maintenant je le fais plus facilement et j’arrive à aller toute seule à des rencontres ! Etc…

Et cela me permet de ma rappeler que j’ai de la chance d’avoir la vie que j’ai maintenant. (Même si ça ne m’empêche pas de vouloir l’améliorer, j’ai quand même déjà de la chance !)

5. Se répéter des affirmations de qualité

Comment je me parle à moi-même ? Si vous êtes comme moi, vous avez tendance à voir tout ce qui ne va pas, chez vous comme dans ce qui vous entoure. Et donc vous utilisez un vocabulaire assez négatif voir dépréciatif.

Ici le but c’est de commencer doucement à changer ça, en ayant une liste d’affirmations de qualité qui vous font du bien. Et qui bien sûr vous aide à connecter à la gratitude.

Donc là ça risque d’être le cas typique où on ne va rien ressentir au début en se répétant ces phrases; Parce que, forcément on n’a pas l’habitude et qu’on n’y crois pas en plus ! Donc on se les répète plusieurs fois, jusqu’à sentir une petite amélioration. Et surtout on ne se fouette pas si ça ne vient pas. Ca finira par venir doucement avec la répétition !

Quelques exemple d’affirmations de qualité :

  • j’ai de la chance
  • la vie est magique
  • je suis remplie de gratitude
  • la nature est belle
  • la vie est magnifique
  • la vie est merveilleuse
  • j’aime ma vie
  • je suis aimée
  • je m’aime
  • la vie est un jeu et j’aime jouer

A vous de trouver des affirmations qui vous parlent ! J’avoue que moi je ne suis pas encore très bonne là-dessus, mais avec de l’entraînement ça devrait venir 😉

“Je suis”

Une variante est de mettre des mots de qualité après “je suis”. Je ne sais pas vous mais moi j’ai beaucoup tendance à me répéter “je suis nulle”, “je suis pas intéressante”, etc… et ça joue sur mon état interne. En tout cas ça ne m’aide pas à connecter à la gratitude 🙂 !

Donc s’entraîner à se dire des “je suis” de qualité est aussi important, même si au départ on n’y croit pas non plus !

Des exemples :

  • je suis gratitude
  • je suis chanceuse
  • je suis assez
  • je suis riche
  • je suis belle
  • je suis amour
  • je suis dans l’abondance

6. Se poser des questions de qualité

Dans la même optique que l’exercice précédent sauf qu’au lieu de se répéter des affirmations on va se poser des questions à soi-même. Des questions qui nous font du bien.

Rien que le fait de nous poser une question à nous-même commence à réorganiser le cerveau et crée de nouvelles connexions neurologiques. Qu’on ait la réponse ou non à cette question. Se poser une question va orienter nos pensées vers la/les réponses, même si on ne les a pas forcément tout de suite. Surtout pour les questions qu’on n’a pas l’habitude de se poser.

Donc plus on va se poser ce style de questions, plus on va avoir de réponses. Même si ce n’est finalement pas si important que ça 😉 . Le but étant toujours de développer de plus en plus la gratitude ans notre vie.

Des exemples de questions de qualité à se poser :

  • En quoi j’ai de la chance ?
  • Qu’est-ce qui crée de la gratitude dans ma vie ?
  • Qu’est-ce que j’aime dans ma vie ?
  • En quoi j’ai de la chance de vivre ?
  • Qu’est-ce qui est magique dans ma vie ?
  • Qu’est-ce que j’aime faire dans ma vie ?
  • Pour qui j’ai de la gratitude dans ma vie ?
  • Qu’est-ce qui est magique chez moi ?
  • En quoi je suis riche ?
  • En quoi j’ai de la chance de vivre à cette époque ?
  • Qu’est-ce que j’ai aujourd’hui que je n’avais pas il y a 10/15/20 ans ?

Dans un autre style, ici plus pour gérer face à une situation challengeante :

  • Qu’est-ce que j’apprends dans la situation ?
  • En quoi ce qui m’arrive est un cadeau ?
  • Comment ça me fait grandir ?
  • Comment ça m’aide à servir (les autres) ?
Pour nous aider à transformer une situation difficile et voir ce qu’elle nous a apportée de positif.

7. Noter les 3 moments de gratitude de ma journée

Ici on choisit un beau cahier (je dis beau parce que moi je trouve ça plus agréable, mais vous prenez le cahier que vous voulez en fait 😉 ) et tous les soirs, avant d’aller se coucher, on va noter nos 3 moments de gratitude de la journée.

Et bien sûr, comme dans tous les exercices précédents, on prend le temps de ressentir la gratitude que cela nous procure.

Vous allez voir, cet exercice est un peu magique pour voir notre évolution parce que au début vous allez galérer à trouver ces 3 moments. (Moi en tout cas j’ai galéré 🙂 , je ne voyais que ce qui n’avait pas été dans ma journée !) Et puis au fur et à mesure votre “problème” va changer ! Moi maintenant je galère à choisir 3 moments parmi tous ceux qui me reviennent ! 😀 Je ne sais pas lesquels choisir pour n’en noter que 3 !!! (Bon en fait je m’autorise à en noter jusque du coup 😉 ). Mais c’est intéressant à observer je trouve.

Je vous laisse tester 🙂 !

 

Récapitulatif

Nous voici arrivé au dernier exercice pour nous aider à développer la gratitude. Je vous les remets tous ici en récap pour nous les remémorer :

  1. Voir tout ce que j’ai
  2. Voir tout ce que je pourrais ne pas avoir
  3. Me connecter aux personnes que j’aime
  4. Voir le chemin parcouru
  5. Se répéter des affirmations de qualité (avec le “je suis”)
  6. Se poser des questions de qualité
  7. Noter les 3 moments de gratitude de ma journée (tous les jours)

 

Bonus ! 😉

Et pour finir, je vous donne un exercice bonus ! :

Se créer une bibliothèque de gratitude des moments passés

Tous les exercices vus précédemment concerne plutôt le présent. Or pour vraiment développer la gratitude dans notre vie, c’est aussi important de développer de la gratitude pour notre passé.

Souvent nous pouvons avoir eu tendance à ne sélectionner que des moments douloureux et du coup on se dit que notre passé a été pourri. Et là j’aime beaucoup cette phrase de David Laroche :

Comment peut-on construire un futur épanouissant quand on croit que nos racines sont pourries ?

Du coup je trouve ça super de reprendre un (beau) cahier (un autre ! 😉 ), de l’appeler “Ma bibliothèque de gratitude” et de noter dedans tous les souvenirs de gratitude de notre passé qui nous reviennent.

Et là pareil, au début il n’y a pas grand chose qui nous revient. Vous pouvez commencer en vous disant que vous en cherchez 10 par exemple, ce sera plus facile. Mais au fur et à mesure de nouveaux souvenirs vont vous revenir.

Notez chaque souvenir qui vous procurent de la gratitude. Moi par exemple, juste au sujet de mon mariage j’en ai noté au moins 20 !! Parce qu’il y a pleins de petits moments différents pour lesquels j’ai de la gratitude 🙂 .

Et puis vous en renotez 10 par semaine par exemple, ou par mois. Pour la compléter au fur et à mesure et finalement vous rendre compte qu’il y a eu pleins de moments super dans votre passé. C’est dingue de voir que quand on commence à se rappeler ces moments il y en a pleins d’autres qui nous reviennent qu’on avait complètement occultés !

Mon expérience

Pour la petite anecdote moi j’ai fait 3 fois en 1 an la formation “28 jours pour activer le pouvoir de la gratitude” de David Laroche, et c’est seulement à la 3ème fois que je me suis “rappelée” que j’avais construit moi-même ma maison avec mon mari et que j’avais vécu pleins de moments de gratitude au cours de cette construction. Il m’a fallut 1 an pour m’en souvenir, alors que ce n’est même pas un petit truc et qu’en plus ça a occupé au moins 5 ans de ma vie. C’est vraiment dingue !!! Ça pour vous montrer qu’il y a pleins de souvenirs qu’on occulte et qu’en mettant progressivement notre attention dessus il vont revenir 🙂 .

 

Conclusion

Et voilà, je pense qu’avec tout ça, on a déjà de quoi faire. Je reprends donc mon défi 30 jours de gratitude que j’ai mis en pause il y a quelques jours, avec cette liste d’exercices à travailler 🙂 . Et je vais voir ce que ça donne !

Dites moi dans les commentaires si pour vous c’est déjà facile de vous connecter à la gratitude régulièrement et si oui qu’elle est la méthode que vous utilisez ? ou si non, quel est l’exercice qui vous a le plus parlé dans les 7 (+1 bonus) et que vous allez vous entraîner à mettre en place ? 😉

Et cet article étant mon petit pas du jour je ne vous refais pas d’autres article aujourd’hui. Je vous dis donc à demain 😀 !

(Si vous arrivez sur le blog consultez la page Le Défi dans lequel je vous explique les circonstances de création de ce blog et le principe et les règles de ce défi)

(Vous pouvez aussi aller dans la rubrique Techniques pour avancer pour voir des techniques que vous pouvez utiliser immédiatement pour vous dans votre vie pour passer à l’action et aller vers la vie de vos rêves!)

(Et pour avoir accès à toutes les ressources que j’utilisent et qui m’aident pour avancer, c’est ici !)

Passez à l'action, partagez l'article.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *